Smaller Default Larger

18 septembre 1598: l'histoire de ce joyau de l'océan Indien débute avec le débarquement des premiers colons hollandais au sud-est de l'île Maurice, au village de Ferney.

25 novembre 2006: un magnifique projet de préservation et de restauration ouvre ses portes au public sur la vallée et la forêt de Ferney créées par la détermination inébranlable du groupe CIEL et la coopération de la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) et des autorités locales.
Au-delà de ces dates symboliques, une partie d'un chapitre de l'histoire d'une nation se déroule au cours des siècles avec son patrimoine naturel et se révèle aux yeux enchantés du visiteur.

Ferney restera le lieu de naissance de Maurice. De plus, pour les générations futures, sa vallée aspire à être un sanctuaire privilégié pour sensibiliser à la nécessité de préserver sa biodiversité. Au cœur d'une zone protégée de plus de 200 hectares ciselée par l'éradication progressive des plantes exotiques entravant la survie des espèces indigènes, les randonneurs auront le privilège d'admirer, sous la supervision d'un guide expérimenté, les seules colonies connues d'Eugenia bojeri ( Bois clou) et Pandanus macrostigma (Vacoas) sur la planète Olax psittacorum (Bois perroquet), Pandanus iceryi (Vacoas), Poupartia pubescens (Bois Poupart) et Polyscias dicroostachya (Bois d'éponge), considéré comme en voie d'extinction par l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUNC) sont les principaux éléments de la vision naturelle.

Après une promenade de 90 minutes où se succèdent les parfums, la mélodie et la solennité du lieu, les randonneurs seront sans aucun doute captivés par le vol majestueux de la crécerelle Mauricienne (Falco punctatus) à la recherche de sa proie. Cette espèce a été réintroduite dans la vallée de Ferney en 1987. Aujourd'hui, ils sont environ 1000 dans la nature (contre 4 il y a 30 ans dont une était une femelle). Parmi les espèces endémiques de l'île, il reste le seul oiseau de proie qui a survécu dans cette région. En 1974, il était considéré comme l'oiseau le plus rare au monde.

Ferney abrite également le rare merle Mauricien, la chauve-souris Mauricienne, l'oiseau tropique avec ses plumes centrales de la queue et plusieurs espèces de geckos "Phelsuma". La réintroduction des derniers oiseaux endémiques de l'île (autres que les crécerelles), comme le pigeon rose ou la grande perruche à collier vert indien, sera réalisée pour compléter ce projet ambitieux. Il a des installations de restaurant et une boutique; ce pur site éco-touristique apporte de la lumière avec toute son authenticité à l'univers somptueux de l'île Maurice.