Smaller Default Larger

Le nom de cette usine de thé peut sonner comme une invitation amoureuse, puisqu’il est littéralement traduit de ‘Beloved Woods’. Le thé fut introduit par les Anglais; plantée sur les hauts-plateaux où les nuages qui ont allègrement voyagé au-dessus des mers du sud, s'arrêtent pour déverser leur trop plein sur la flore déjà luxuriante. À cette époque-là, on trouvait encore le temps de chercher des noms charmants et poétiques pour les endroits, les rues et même pour les usines!

La route du thé commence à Curepipe sur les hauts-plateaux, avant de descendre vers l’usine de thé et la plantation de Bois chéri, pour finir à la charmante maison coloniale de Saint Aubin, dans le sud. Saint Aubin fut construite en 1819, à partir de bois récupérés des navires ayant atteint l'âge de la retraite. Il a été reconstruit et rénové sur le même site autour de 1870, et encore une fois dans les années 90, par un vieux charpentier et sa famille. Saint Aubin demeure un bel exemple de notre héritage architectural, préservé, pour les générations futures. Le site comprend un restaurant, qui propose un menu composé de spécialités Mauriciennes, notamment la Salade de Coeur de Palmier, le marlin fumé, du poulet élevé en plein air, style Créole ou dans une sauce à la vanille naturelle (cultivé sur la propriété) ainsi qu’une mousse au coco. Pour couronner la journée, l’indispensable visite à la Maison du Rhum pour une dégustation de rhum traditionnel.