Smaller Default Larger

mauritian food main coursesL'île Maurice, ce n'est pas seulement le sable, la mer et les belles plages. C'est aussi la terre de la bonne chair et des boissons. Avec l'émergence du secteur du tourisme, et la hausse constante des arrivées de touristes, le secteur de l'alimentation et des boissons a constamment amélioré ses services et ses produits.

La cuisine mauricienne a évolué pour mélanger les saveurs des cinq continents et proposer des produits et des goûts uniques. Nos restaurants, grands et petits, où qu'ils se trouvent, offrent une grande variété de savoureux plats locaux et continentaux ainsi que des collations.

Depuis le milieu des années soixante-dix, diverses politiques ont été mises en œuvre avec succès à Maurice en vue de promouvoir le développement des secteurs agricoles et agro-industriels non sucriers. L'île Maurice exporte maintenant une variété de produits frais tels que des légumes et des fruits exotiques. Les légumes frais les plus couramment exportés comprennent les piments, les légumes verts et le gombo. Certains de nos fruits tropicaux qui sont exportés sont les litchis, les ananas et les mangues. La variété d'ananas exportée est la variété Victoria qui pousse dans la région Océan Indien/Afrique australe, tandis que la plupart des pays d'Afrique et d'Amérique du Sud exportent la variété Smooth Cayenne.

Maurice fabrique et exporte des rhums à base d'alcool de canne depuis un certain nombre d'années. Certaines des marques bien connues sont "Green Island" et "Old Mill". La récente décision du gouvernement, d'autoriser l'utilisation du jus de canne pour fabriquer du rhum, permettra à Maurice de se positionner sur le marché des spiritueux avec du vieux rhum. La rhumerie de Chamarel est un bon exemple de développement de la production et des exportations locales. Actuellement, ils proposent des rhums vieux de 5 et 6 ans, la bière en canette et du punch exotique.

Aujourd'hui, un autre secteur qui ne vient pas d'émerger mais qui a également grandi chaque année, est le secteur du vin. Peu à peu, de plus en plus de Mauriciens choisissent le vin. La plupart des vins sont importés, mais il existe des vignobles locaux qui produisent du vin de bonne qualité et distribuent leurs produits à la plupart des points de vente et à certains hôtels du pays. Un ou deux d'entre eux exportent également à Rodrigues.

Malgré les conditions économiques difficiles et la hausse du coût de la vie, les deux dernières années n'ont pas été mauvaises pour le secteur de l'alimentation et des boissons. Les opérateurs sont très heureux et croient que les affaires s'améliorent année après année. Les parties prenantes reconnaissent qu'il y a une concurrence accrue avec la diminution des barrières commerciales, ralentir les dépenses de consommation, l’impact économique négatif résultant des événements mondiaux actuels et des coûts croissants sans précédent, Pourtant, ils sont confiants qu'ils sont bien positionnés et structurés à la fois pour une performance positive sur le marché intérieur et pour les progrès continus dans la construction de volume d'exportation.