Smaller Default Larger

Le secteur bancaire mauricien comprend actuellement 22 banques, dont 5 banques locales, 10 filiales étrangères, 1 joint-venture, 4 succursales de banques étrangères et 2 banques privées. La banque centrale et la Banque de Maurice, autorise ces banques à réaliser des opérations bancaires locales et internationales

Le secteur bancaire à Maurice offre un large éventail de services, notamment des services bancaires traditionnels, des services de paiement par carte, y compris des services bancaires par carte de crédit et débit, également des services bancaires mobiles. De nombreuses banques offrent également des services spécialisés tels que l'administration de fonds, la tutelle, les services de garde, le financement structuré du commerce, les prêts structurés, la gestion de portefeuille internationale, la banque d'investissement, les activités de clients privés et les finances spécialisées. Les banques internationales offrent une variété de services bancaires et financiers mondiaux à des clients institutionnels, corporatifs et privés.

En dépit des turbulences récentes dans le secteur bancaire international, au niveau national, le secteur bancaire a obtenu des résultats satisfaisants selon les chiffres officiels du Rapport de stabilité financière de février 2015, de la Banque de Maurice.

Maurice a une structure juridique tout à fait unique en raison de ses racines coloniales. En ce sens, il s'agit d'un système hybride qui combine le droit civil français et la loi commune, tandis que les procédures civiles et pénales s'inspirent de la pratique britannique. Ce système est né de la concession britannique, à  laisser les lois françaises intactes lors de la prise de possession de l'île. Mais comme les juges anglais préféraient utiliser les procédures anglaises parce qu’elles étaient plus familières, les lois anglaises se sont progressivement greffées sur les lois françaises, et supplanté certains.

Maurice dispose d'un système judiciaire à structure unique, composé de la Cour suprême et des tribunaux subordonnés. Les Tribunaux Subordonnés sont constitués des suivants: la Cour de Rodrigues; la Cour Intermédiaire, le Tribunal du Travail, les Tribunaux de District, le Tribunal de caution et renvoi, le Tribunal Pénal et de Médiation ainsi que le Tribunal de Commerce. Le chef de la magistrature est le juge en chef. La Constitution de Maurice est le document juridique suprême du pays. Les appels finaux des décisions de la Cour d'appel de Maurice peuvent être présentés au Comité judiciaire du Conseil privé à Londres, conformément à la Constitution de Maurice.

En règle générale, le pouvoir judiciaire est considéré comme équitable, cependant il est critiqué pour l'accumulation de retards dans les affaires civiles et criminelles et également pour les plaintes de brutalités policières et des conditions de détention, qui sont jugées insatisfaisantes.