Smaller Default Larger

Développement

development mauritius

L'économie Mauricienne est considérée comme étant l’une des plus prospère en Afrique et est souvent citée comme exemple de stabilité économique à long terme. L'économie mauricienne s'est développée à partir d'une dépendance uniquement sur les revenus du sucre (agriculture) à une économie plus diversifiée basée sur cinq piliers majeurs; le sucre, le tourisme, le textile, les services financiers et l’informatique.

Traditionnellement, le sucre était le principal source de revenue pour Maurice, mais la diversification donna naissance à de nouveaux piliers pour créer une plus forte économie.

Malgré sa petite taille économique, ses ressources naturelles limitées et son éloignement des marchés mondiaux; Maurice est passée d'une économie sucrière pauvre à l'une des économies les plus prospères d'Afrique au cours des dernières décennies, largement en s'appuyant sur le développement induit par le commerce mais aussi sur sa capacité à négocier des taxes, accords d'investissement et financiers avec l'Asie et les pays africains qui établissent Maurice comme un centre de transit financier et un paradis fiscal à la fois dans la zone grise, attirant des entreprises étrangères et des investisseurs au profit du pays.

La technologie occupe maintenant une place importante et se positionne graduellement comme étant l’une des sources de revenue les plus importantes pour le pays.

La technologie de l'information et de la communication (TIC) est devenue l'un des principaux piliers de l'économie Mauricienne. Aussi, Maurice aspire toujours à devenir une «cyber-île». Le gouvernement vise à placer Maurice comme une destination TIC de premier plan et comme modèle sur le continent africain.

Une partie de la réalisation de cet objectif a été la modernisation de l'économie mauricienne pour faciliter la vie des citoyens, avec l'utilisation des TIC; notamment l'introduction de services bancaires mobiles et des services de paiement électronique pour les amendes de stationnement, les frais d'enregistrement, l’électricité, les factures d'eau et l’impôt sur le revenu.

Pourquoi Investir à Maurice?

De nombreuses incitations sont en place pour encourager les investissements étrangers à Maurice ainsi que des facteurs qui visent à attirer les investisseurs, en particulier le régime fiscal favorable.

Certaines de ces incitations comprennent:

  • Rapatriement gratuit des bénéfices, des dividendes et des capitaux
  • 100% de propriété étrangère
  • Les entreprises mondiales catégorie 2, sont exonérées d'impôt
  • Les entreprises mondiales catégorie 1, à un taux d'imposition effectif maximal de 3%
  • Vaste réseau de traités de double imposition
  • Protection des actifs offshore
  • Facilité d'installation/opération
  • Aucune taxe d'héritage
  • 15% Taux d'impôt sur le revenu des sociétés et des particuliers
  • 15% TVA (remboursable)
  • Dividendes libres d'impôt
  • Pas d'impôt sur les gains en capital
  • Exemption de droits de douane et TVA sur les équipements
  • Rapatriement gratuit des bénéfices, des dividendes et des capitaux

Le secteur bancaire mauricien comprend actuellement 22 banques, dont 5 banques locales, 10 filiales étrangères, 1 joint-venture, 4 succursales de banques étrangères et 2 banques privées. La banque centrale et la Banque de Maurice, autorise ces banques à réaliser des opérations bancaires locales et internationales

Le secteur bancaire à Maurice offre un large éventail de services, notamment des services bancaires traditionnels, des services de paiement par carte, y compris des services bancaires par carte de crédit et débit, également des services bancaires mobiles. De nombreuses banques offrent également des services spécialisés tels que l'administration de fonds, la tutelle, les services de garde, le financement structuré du commerce, les prêts structurés, la gestion de portefeuille internationale, la banque d'investissement, les activités de clients privés et les finances spécialisées. Les banques internationales offrent une variété de services bancaires et financiers mondiaux à des clients institutionnels, corporatifs et privés.

sugar qualityAuparavant, le sucre était exporté de l'île Maurice vers l'UE en vertu du protocole sur le sucre signé entre l'UE et les pays ACP (Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique) où Maurice recevait un quota annuel de 507 000 tonnes de sucre brut à un prix garanti. Depuis que l'UE a mis fin à ce quota en 2009, le prix du sucre a chuté et Maurice a dû diversifier son industrie du sucre pour survivre.

pillars of economy

Le processus de production de sucre comprend les étapes et éléments suivants:

Récolte - La coupe ou la récolte dure généralement de juin à novembre. Celle-ci est complétée manuellement avec une faucille ou encore mécaniquement. Ensuite, la cargaison est transportée à l'usine.
L'usine - comprend: broyeurs, appareils de chauffage, décanteurs, évaporateurs, cuisinières, mélangeurs et centrifugeuses, ainsi que beaucoup d'eau pour chauffer le sirop à la vapeur
Décapage - La canne est dépouillée de ses feuilles et hachée en petits morceaux, avant de passer dans les broyeurs.

Broyage - Les morceaux de canne à fibre tombent à travers les cylindres horizontaux qui écrasent la canne à fibre dense, alors qu’ils tournent pour extraire les jus.