Smaller Default Larger

Cuisine Mauricienne

Le restaurant et son accueil a l'ile Maurice

La cuisine Mauricienne est une fusion d'influences Chinoises, Africaines, Indiennes et Européennes, un reflet de sa population multiculturelle et de son histoire. Un grand nombre de plats et de traditions culinaires ont été inspirés à travers les âges par d'anciens esclaves, de travailleurs indiens et chinois ainsi que des colons européens, notamment la rougaille à base de tomate, des currys, des daubes, du riz frit ou des nouilles pour n’en citer que quelques-uns. La plupart des ingrédients sont d’origine locale avec une grande sélection de fruits et de légumes frais, particulièrement la variété exotique, disponible dans les marchés locaux et supermarchés, la viande et le poulet produite localement et le poisson frais de la mer environnante. Avec la superbe gamme gastronomique disponible à l'île Maurice, il y aura certainement un plat qui ravira chacun, même les gourmets les plus exigeants!

La cuisine Indienne à l'île Maurice tient ses influences du nord montagneux de l'Inde avec ses racines persanes, fournissant le riz aromatique Basmati, populaire dans toute l'île au sud subtropical, où les influences portugaises sont évidentes, donnant lieu à des repas accompagnés toujours avec du pain frais, habituellement aplati, de taille et de forme d’assiette. La cuisine Chinoise, quant à elle accentue les saveurs spécifiques des plats par un assaisonnement ingénieux qui souligne délicatement.

British ColonisationLa cuisine créole de Maurice n'est pas bien différente de celle des autres îles de l'océan Indien, telles que les Seychelles, de la Réunion, ou même des Caraïbes et de la Louisiane aux Etats-Unis, ceci grâce au patrimoine africain commun.
Le riz est souvent la composante glucidique de base dans la nourriture créole et la tomate est l'ingrédient le plus populaire dans les plats d'accompagnement qui sont inévitablement à base de sauce. La tomate est la base de l'un des plats nationaux de Maurice, la Rougaille; dérivée du mot rouge (red) et ail (garlic), impliquant le mélange de tomates et d'ail. D’abord on fait bien revenir la sauce tomate dans l’oignon, l’ail et le gingembre, une fois cuite on peut y ajouter de la viande, du poulet, des œufs ou des fruits de mer ou sinon cette sauce peut être consommée nature ou avec des pois. En fin de cuisson, on parsème de piments et de coriandre frais.

British ColonisationLa cuisine Chinoise à l'île Maurice a évolué pour devenir une spécialité à part, mais elle est très clairement influencée par une variété de style culinaires chinoises traditionnelles. Souvent une région différente de l’île adopte un style particulier. Dans le sud de l'île, vous trouverez souvent une cuisine cantonaise avec ses sauces claires et fines et ses arômes délicats qui reflètent les saveurs subtiles. Les régions du centre et de l'ouest favorisent la cuisine du Sichuan; aux saveurs riches et épicées avec de généreuses garnitures de piment, d'ail et de pâte de haricots, produisant des plats chauds avec un goût prononcé. Les régions côtières orientales aiment ajouter du sucre à la plupart des plats avec un assaisonnement subtil aromatique non piquant et non épicé.

British ColonisationLorsque les travailleurs indiens ont été amenés à Maurice, ils ont apporté leur cuisine avec eux et comme ils sont venus de différentes régions de l'Inde, des traces de la cuisine du sud et du nord de l'Inde sont présentes dans l'île. Du Nord de l’Inde Montagneux aux influences persanes, le riz aromatique basmati est un aliment de base dans le régime Mauricien et, grâce aux influences Portugaises de la cuisine Indienne du sud subtropical, pain, rotis frais et naans ne sont jamais loin de la table Mauricienne.