Smaller Default Larger

British ColonisationLa cuisine créole de Maurice n'est pas bien différente de celle des autres îles de l'océan Indien, telles que les Seychelles, de la Réunion, ou même des Caraïbes et de la Louisiane aux Etats-Unis, ceci grâce au patrimoine africain commun.
Le riz est souvent la composante glucidique de base dans la nourriture créole et la tomate est l'ingrédient le plus populaire dans les plats d'accompagnement qui sont inévitablement à base de sauce. La tomate est la base de l'un des plats nationaux de Maurice, la Rougaille; dérivée du mot rouge (red) et ail (garlic), impliquant le mélange de tomates et d'ail. D’abord on fait bien revenir la sauce tomate dans l’oignon, l’ail et le gingembre, une fois cuite on peut y ajouter de la viande, du poulet, des œufs ou des fruits de mer ou sinon cette sauce peut être consommée nature ou avec des pois. En fin de cuisson, on parsème de piments et de coriandre frais.

Un autre plat traditionnel créole est le Vindaye, dérivé du mot vin et ail. Les premiers colons ont trouvé que c'était un excellent moyen de conserver la viande et le poisson. Le vinaigre de vin est mélangé au gingembre, à l'ail, au curcuma frais, au poivre, à la moutarde et aux petits oignons. Tous les ingrédients sont frits dans l'huile et la viande y est ensuite ajoutée. Les aliments cuits de cette façon peuvent se conserver pendant plusieurs jours même sans réfrigération.