Smaller Default Larger

Au cours des dernières années, il y eut un grand changement dans le secteur de la santé et du bien-être à Maurice. Dans l'ancien temps, lorsque quelqu'un avait un problème de santé, il allait au dispensaire ou à l'hôpital le plus proche où les plaies étaient bandées, les os placés et les pilules distribuées de façon libérale. Avec le développement d'une société agricole vers une société de plus en plus industrielle, le travail laborieux n'était pas aussi commun qu'auparavant. Aujourd’hui les gens travaillent debout et assis et brûlent ainsi moins de calories; mais le régime n'a jamais été vraiment adapté au nouveau style de vie.

En outre, un facteur entièrement nouveau est entré en jeu: les travailleuses modernes qui n'ont pas le temps de préparer des repas à partir de pas grand chose. Elles vont au supermarché pour acheter ces repas savoureux, pré-transformés et faciles à cuisiner. Cela facilite certainement la vie, mais les nouveaux produits contiennent plus de sucre, d'amidon et d'huile que jamais auparavant. Des chaînes alimentaires étrangères ont fait irruption à Maurice, offrant des aliments comme des hamburgers, du poulet gras et des pizzas, faisant partie de la nouvelle tendance et contribuant au déclin de la santé. Provoqués par la combinaison de sucre, de graisse et d'amidon, les Mauriciens ont soudainement commencé à souffrir de maladies coronariennes, de diabète et d'obésité. Quelque chose devait être fait.

Le gouvernement a réagi rapidement. Des programmes de santé étaient créés, les parcs publics équipés de pistes de jogging, des installations sportives étaient mises à disposition autour de l'île et des campagnes de sensibilisation étaient diffusées sur toutes les chaînes. Bien sûr, le service de santé publique est gratuit, mais le traitement à l'hôpital implique souvent de longues attentes et les cliniques privées impliquent généralement des coûts élevés et sont inabordables pour de nombreux Mauriciens qui travaillent dur. Alors, les gens ont commencé à prendre leur santé en main. Un nouveau mot a été introduit dans le vocabulaire mauricien: le bien-être. Le bien-être signifie un équilibre entre le corps, l'esprit et l'âme, un style de vie harmonieux dans le sens où il faut faire suffisamment d'exercice, bien manger et prendre soin de soi.

Propulsé par les services de santé publique, les cliniques privées et les médecins individuels, le Bien-être est aujourd’hui la nouvelle tendance à Maurice. De nos jours, les gens se réunissent au gymnase pour s'entraîner avant ou après le travail, déjeunent rapidement au restaurant végétarien où ils commandent un wrap aux légumes, un smoothie aux fruits ou une salade au lieu d'un repas à trois plats avec alcool comme au temps passé .

Les magasins alternatifs offrent une vaste gamme de produits diététiques, de survêtements tendance, de tapis de yoga et une myriade d'autres produits holistiques sophistiqués,, utiles et sains; certains d'entre eux poussent naturellement à l'île Maurice et étaient utilisés par les ancêtres mais temporairement oubliés. Ils sont maintenant redécouverts et réévalués comme le noni ou le moringa. Les résultats sont stupéfiants et il est à espérer que la tendance se développera et durera encore longtemps, car le bien-être prévient non seulement la maladie, mais augmente généralement la qualité de vie.