Smaller Default Larger

Sucre

Culture de la canne à Sucre, Ile MauriceLe sucre est l’un des produits de base le plus utilisé dans le monde. Les pays avec un climat adapté, situés dans les tropiques, en sont les plus grands producteurs. L’histoire de cette île particulière, dans les tropiques, a été liée avec l’histoire sensationnelle du sucre depuis 300 ans. Or, il y a plus de 1000 ans, le sucre était déjà bien connu des Indiens et des Chinois. Étant une denrée précieuse, le sucre voyagea depuis l’extrême et le Moyen-Orient jusqu’aux portes de la Méditerranée, transporté par les conquérants Grecs et Arabes et introduit en Occident par les croisés pour être vendu à prix d’or par les marchands vénitiens au 19ème siècle.

 La qualité de sucre a L'ile MauriceAuparavant, le sucre était exporté de l'île Maurice vers l'UE en vertu du protocole sur le sucre signé entre l'UE et les pays ACP (Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique) où Maurice recevait un quota annuel de 507 000 tonnes de sucre brut à un prix garanti. Depuis que l'UE a mis fin à ce quota en 2009, le prix du sucre a chuté et Maurice a dû diversifier son industrie du sucre pour survivre.

Extrait de canne a la MachineAutour de l'année 1638, les Hollandais introduisirent la canne à sucre à l’ile Maurice, venue de Java, situé en Indonésie, un pas qui changerait la destinée de l'île pour toujours. Cependant, les hollandais utilisaient la canne à sucre uniquement pour produire du rhum, jusqu'à leur départ définitif de l'île en 1710. C'était sous l’occupation Française, à partir de 1715, que la canne à sucre est cultivée pour produire du sucre. Aujourd’hui, après plus de 300 ans, le sucre est toujours produit à l’ile Maurice et représente 40% de toutes les exportations. Cependant, l'avenir de l'industrie sucrière suscite des inquiétudes, suite à la levée des quotas de l'UE sur la production nationale de sucre fin 2017; ce qui signifie que les prix baisseront et que Maurice devra concurrencer sur le marché libre, mais des mesures ont été prises pour diversifier l'industrie sucrière, notamment le raffinage du sucre pour la consommation directe et la production de sucres spéciaux, de même que la production d'énergie.

La production de la canne a sucre a l'ile Maurice

Le processus de production de sucre comprend les étapes et éléments suivants:

Récolte - La coupe ou la récolte dure généralement de juin à novembre. Celle-ci est complétée manuellement avec une faucille ou encore mécaniquement. Ensuite, la cargaison est transportée à l'usine.

L'usine - comprend: broyeurs, appareils de chauffage, décanteurs, évaporateurs, cuisinières, mélangeurs et centrifugeuses, ainsi que beaucoup d'eau pour chauffer le sirop à la vapeur

Conservation du Melasse pour le sucreSous l'occupation britannique, l'industrie du sucre a prospéré à Maurice. Le premier gouverneur, Robert Townsend Farquhar, a provoqué des changements sociaux et économiques rapides. L'esclavage a été aboli le 1er février 1835, et les planteurs ont été indemnisés à hauteur de deux millions de livres sterling pour la perte de leurs esclaves importés d'Afrique et de Madagascar pendant la période d'occupation française. Les plantations de sucre ont augmenté, davantage de fabriques de sucre ont été construites et ont été rendues plus efficaces, grâce à l'introduction de nouvelles technologies, à mesure que la concurrence augmentait. Des prix préférentiels pour les exportations de sucre vers la Grande-Bretagne ont été négociés et le sucre est devenu un produit très important.

Coupe de la Canne a sucreÉtymologiquement le mot “Sucre” trouve ses racines dans le mot «Arquera» qui signifie «sable» en sanskrit (une des premières langues connues). Ce terme a donné naissance au mot sucre dans toutes les langues indo-européennes: sacquerons en grec; saccharin en latin; sugar en anglais; zucker en allemand; zucchero en italien; sukkar en arabe et azucar en espagnol. La canne à sucre a été introduite premièrement à Maurice par les Hollandais et cultivée par les Français et les Britanniques, puisque le climat tropical était parfait pour sa culture.