Smaller Default Larger

L'Harmonie et la tranquillité parmi les enfantsMaurice a été référée comme étant le "Miracle de la coexistence pacifique", pour la façon dont les gens, ayant leurs racines en Europe, en Asie et en Afrique, vivent côte à côte, en parfaite harmonie et en respectant la culture et la religion de chacun. Bien que ce soit en grande partie vraie, c’est plutôt une notion romantique, car il y eut des incidents de tension raciale dans le passé. Pour une population de 1.2 million; 70% sont des descendants de la région de l’Inde soit 40% d’Hindoue; 16% de Musulman et 14% de Tamoul. Le reste de la population est composée approximativement de 25% de Créole de descendant Africain, 3% de Chinois et 14% de descendants Français.

Il n'est pas inhabituel de constater des lieux de culte pour différentes religions côte à côte. Les temples hindous ou tamouls sont à côté des églises ou des mosquées. Un autre exemple d'harmonie religieuse et le fait que les grandes fêtes religieuses sont souvent célébrées par les Mauriciens de toutes les religions. Les non-hindous font souvent le pèlerinage à Grand Bassin pour Maha Shivratree et presque tout le monde va célébrer Noël sous une forme ou une autre et de même le Nouvel An Chinois. Certes, les Mauriciens semblent être unis pour célébrer presque toutes les occasions avec des pétards! Généralement les gens sont respectueux des autres religions et s'habilleront selon la coutume des hôtes lors des mariages par exemple.

En outre, les plats qui sont attribués aux différentes cultures/religions trouvées sur l'île sont en fait considérés comme des plats «nationaux» qui sont appréciés et appartiennent à tous, que ce soit le «briani» (biryani), une spécialité Musulmane ou des currys indien, des rougailles Créoles ou du riz frit Chinois.

Cependant, malgré ces exemples d'intégration, «l'harmonie» est encore une notion un peu romantique, les mariages interconfessionnels ne sont toujours pas monnaie courante et il y a eu des incidents de tension raciale dans le passé.